"Je parle comme un enfant de 6 ans" (1) : comment arrêter d'avoir peur.



J'entends très souvent des étudiant.e.s me confier qu'ils sont frustrés et qu'ils ont un peu honte de parler en français, parce qu'ils parlent "comme un enfant de 6 ans".


C'est difficile, en tant qu'adulte, de se présenter au monde et d'entrer en interaction alors que votre outil de communication vous limite à des phrases simples, du vocabulaire basique.


J'ai connu ça, puisque c'était mon cas aussi il y a quelques années, quand je suis arrivée au Canada et avant de devenir bilingue.


D'abord, rassurez-vous!


Vous avez peur d'avoir l'air bête, mais quand on vous voit, rien n'indique que vous êtes idiot. À première vue, les gens n'ont pas un a priori négatif sur vous: la première chose qu'on se dit en vous voyant n'est sûrement pas: "il/elle l'air bête".

Si cette peur existe en français ET en anglais, le problème n'est peut-être pas linguistique...



gif


Souvenez-vous!


Les erreurs font parties intégrantes de l'apprentissage. Jugez-vous un enfant qui fait des fautes ? Jugez vous un.e immigrant.e qui fait des fautes ?

Non.


Si vous ne faites pas d'erreurs, comment allez-vous pouvoir apprendre de vos erreurs ?


Changez de perspective!


De l'extérieur, on voit que vous êtes un.e adulte intelligent.e et compétent.e!

En plus de ça, dès que vous ouvrez la bouche en français, vous devenez un.e adulte intelligent.e, compétent.e ET TELLEMENT BRAVE !!


Les personnes qui vous jugent parce que vous cherchez vos mots ou que vous faites des fautes ne méritent pas votre attention. Ce sont eux les idiots*.

D'ailleurs, c'est une règle dans la vie: ne basez pas votre estime de vous sur ce que des idiots pensent de vous.

*ceci ne s'applique pas à vos professeur.e.s qui ont comme mission de vous aider à prendre conscience de vos erreurs.


Les bilingues savent à quel point il est difficile de le devenir, parce qu'on se souvient de nos propres échecs et petites humiliations causés par des malentendus.



Apprenez à rire de vos échecs!


Ça fait d'excellentes histoires à raconter dans un barbecue entre amis et ça vous aide à dédramatiser.


Vraiment, toutes les personnes qui apprennent ou ont appris une langue étrangère ont dû faire face a des situations gênantes, qui sont devenues des histoires très drôles!


Personnellement, je me souviendrai toujours de la première fois que j'ai pris un taxi en anglais: à la fin du trajet, j'ai voulu remercier le chauffeur et je lui ai dit avec un grand sourire et beaucoup d'enthousiasme"thanks for riding me !"...

J'ai payé et je suis sortie de la voiture dans un silence épais.


N'hésitez pas à partager vos histoires drôles en français dans les commentaires! On adore ça!



Développez des interactions choisies, en français


Bien sûr, si vos seules interactions en français sont avec des collègues impatient.e.s ou un vendeur pressé au dépanneur, ça ne va pas vous aider à construire une relation apaisée avec le français.

Mais regardez autour de vous: vous avez surement un.e ou deux ami.e.s, membre de la famille, collègues gentil.le.s avec qui vous pouvez choisir de parler uniquement en français.


Quelques conseils :

1. Choisissez une personne bienveillante, qui vous aime et avec qui vous avez envie de passer du temps. Il s'agit de transformer votre relation avec cette personne pour qu'elle se passe en français, et non de créer une nouvelle relation francophone dans votre vie.

Voir l'article "Stop adding French to your life".


2. Commencez par une seule personne, et tenez bon !

Cette personne est votre porte d'entrée vers le bilinguisme. Envoyez-lui un message pour lui déclarer solennellement qu'à partir de maintenant, vous ne lui parlerez qu'en français!


Gardez à l'esprit que c'est un peu de travail pour votre ami.e d'interagir avec vous dans une langue que vous ne maîtrisez pas. Ça veut dire, pour elle, qu'il va falloir choisir ses mots et moduler sa manière de parler pour l'adapter à votre niveau.

Mais une personne qui vous aime le fera avec plaisir pour vous aider. Pensez peut-être à lui offrir son café préféré, ou à passer par Suzy Q quand vous allez la voir.


gif

Allez-y, maintenant. Prenez votre téléphone, parcourez votre liste de contacts. Choisissez-en un. MAINTENANT.

Vous n'avez aucun contact francophone ? Inscrivez-vous dans un club en français : club de yoga, club de poterie, club de soccer, club de lecture...ou rejoignez nous dans un atelier de conversation!



Vous avez toujours peur?


- Commencez par une discussion faite de petits messages avec votre ami.e francophone. Ce qui est bien avec les messages, c'est que c'est une discussion par écrit: il faut donc répondre assez rapidement et de manière efficace comme à l'oral, mais que vous avez le temps d'aller chercher un mot ou une conjugaison de verbe. Ça marche aussi pour des groupes de discussions, des forums, des groupes WhatsApp, des commentaires sur les réseaux sociaux...


- Commencez par des petites périodes de temps avec votre ami.e francophone: une heure puis une après-midi, puis une semaine, un mois...et voilà ! Vous parlez français: vous êtes maintenant prêt.e. à discuter avec d'autres personnes en français!





Petit à petit, vous allez devenir plus fluide, gagner en vocabulaire et en assurance. Vous allez développer votre voix d'adulte en français...et devenir bilingue!



gif


BONUS POINT!

Un de mes mojo dans la vie, c'est de croire qu'on devrait toujours essayer de faire ce qui nous fait peur...parce qu'on risque d'y apprendre quelque chose.


Ça tombe bien! Vous êtes là justement pour apprendre, non ?


Psssst! La plupart du temps, on va apprendre qu'on est capable...capable de faire ce dont on a peur (voir point 1).















399 views0 comments

Recent Posts

See All