What to watch in French : Ricardo Trogi - 1981 - 1987 - 1991

Updated: Mar 12

Ricardo Trogi est un réalisateur drôle, sensible, et honnête.

Ses films sont intelligents tout en restant très accessibles, puisqu'il aborde des choses que nous avons tous vécues: les petites humiliations de l'adolescence.


1981, 1987 et 1991 ne sont pas seulement des titres de films choisis pour leur difficultés à être prononcés par les étudiants de français. Non. Peut-être ?

Ils proposent une plongée dans l'adolescence du réalisateur alors qu'il arrive dans une nouvelle école et qu'il se rend compte qu'il n'appartient pas à la même classe sociale que ses camarades riches.

La trilogie commence par "1981, l'année où j'ai appris à mentir (disponible sur Netflix) et donne le ton: au lieu d'apprendre à naviguer le budget serré de sa famille et ses désirs d'intégration dans ce monde de riches...il va apprendre à mentir.

Ce qui est vraiment drôle, c'est que Ricardo, adolescent, avait un aplomb à toute épreuve et n'hésite jamais à se sentir de bon droit dans ses mensonges.


La trilogie le retrouve en 1987, les 17 ans de Ricardo. Pour cette année, il a des objectifs clairs: avoir une voiture, perdre sa virginité, séduire une autre fille que sa copine, et être capable d'entrer dans un bar.

Évidemment, rien ne va comme prévu! Il se retrouve à devoir travailler dans le restaurant où son père est musicien (la honte). Il abime la BMW d'un mafieux local (oups!) et veut ouvrir une discothèque pour adolescents pour gagner de l'argent. Mais en fait, il va devenir un voleur d'autoradio, et, en les revendant, il pourra enfin s'offrir la vie dont il rêve...mais évidemment, toutes les bonnes choses ont une fin!


Après tous ces déboires, c'est en 1991 que l'on retrouve Ricardo, alors qu'il est au CEGEP et qu'il s'embarque pour Rome, pour suivre "la femme de sa vie"...qui ne sait pas encore qu'elle l'est.



Bonus point! Ces films sont des petites pépites de nostalgie des années 80 et 90, des petits trésors à savourer qui vous feront revenir à une époque où les K-ways et le gel dans le cheveux étaient une marque de style, les téléphones étaient encore accrochés au mur, et les filles rêvaient d'être Cyndi Lauper.


On recommande!



TriviaFunFact:

C’est le même acteur, Jean Carl Boucher qui joue Ricardo Trogi adolescent pendant les trois films, et on le voit grandir en même temps que son personnage!




61 views0 comments

Recent Posts

See All